Page mise à jour le vendredi 14 mai 2021

Faire du projet EcoCampus un véritable atout pour l'IUT

Aperçu bât nrj

Objectifs et propositions

1. Poursuivre le projet dans sa dimension stratégique

Le directeur de l’IUT siégera au comité de direction et de pilotage d’EcoCampus comme l’Université de Franche-Comté et le Rectorat se sont engagés à le proposer.

 

Le directeur de l’IUT communiquera avec l’ensemble de ses partenaires qui ont su appréhender la viabilité de ce projet dans sa totalité et soutiendra la démarche de l’Université de Franche Comté qui souhaite une visibilité de ses formations et de sa recherche dans le Nord Franche –Comté.

 

Le campus de Montbéliard fait bien partie du projet EcoCampus, pour preuve un engagement de rénovation thermique des départements MMI et R&T est déjà engagé, l'UFC finance 1/3 de ces travaux.

 

La réforme du B.U.T. oblige à une nouvelle réflexion sur nos besoins en surface. La tranche 2 d’Eco Campus apparaît comme crucial pour concevoir ce projet de restructuration de l’enseignement et de la recherche dans le Nord Franche Comté. L’extension est à construire, les lieux de vie du campus ne sont pas prévus lors de cette première tranche.

 

Ce projet se doit d’être exemplaire d’un point de vue énergétique, innovant, social et sanitaire. La région Bourgogne Franche Comté, le Grand Belfort Communauté d’Agglomération et notre Université sont maîtres d’ouvrage. Il est également temps de communiquer sur nos partenaires qui croient en ce projet et le financent ! A nous de leur prouver que nous saurons mettre à profit la suite de cet investissement avec la tranche 2 des travaux !

2. Anticiper les phases opérationnelles

L’APS (avant-projet sommaire) va fixer le calendrier de réalisation du projet. Le quotidien du personnel et des étudiants belfortains sera impacté par les travaux.

 

Pour prévenir et accompagner le personnel et les étudiants, de nombreuses actions en communication seront entreprises : présentation en assemblée générale de la planification des travaux, des risques et désagréments liés à des travaux sur site occupé, communication régulière sur l’avancée des chantiers via l’intranet de l’IUT (calendrier, plans, photos, …), organisation de divers évènements dont des temps forts (lancement du chantier, visites régulières du chantier pour le personnel et les étudiants, rencontres avec les entreprises, mise en place de chantier-école, …).

 

Un time-lapse sera mis en place pour se rappeler de ce moment unique de la modification du campus universitaire du Techn’Hom.  Durant cette période de travaux, nous planifierons également les déménagements des départements. Pour cela, chaque équipe pédagogique sera maître de son calendrier pour qu’ensemble nous fixions le déménagement le moins perturbant pour le personnel et les étudiants.

 

Des visites seront organisées régulièrement pour que chaque personne puisse se projeter dans son nouvel environnement professionnel.  Un budget pour les déménagements est prévu. Nous vérifierons si ce budget est adapté à ce projet afin que le personnel technique de l’IUT-BM, de l’UFR STGI et de l’institut Femto-ST soit le moins concerné dans les déménagements multiples pour pouvoir assurer leurs autres activités.

3. Réactiver et enrichir la dimension pédagogique du projet

Les équipes pédagogiques ont été très mobilisées lors de la réflexion des besoins nécessaires aux plateaux pédagogiques des thématiques Energie thermique, Energie électrique et Energies renouvelables. Depuis ce travail terminé en 2016, l’offre de formation dans l’enseignement supérieur a évolué.

 

A partir du 1er septembre 2021, l’IUT va délivrer un diplôme B.U.T. en 3 ans et non en 2 ans. L’ensemble des programmes nationaux sont modifiés avec une possibilité de proposer 1/3 d’adaptation locale. Il est urgent de réactiver la dimension pédagogique du projet via de nouvelles rencontres entre départements des deux composantes. Il apparaît évident que les plateaux construits lors de la première phase seront sous-dimensionnés par rapport à l’effectif étudiant.

 

 L’adaptation locale est l’occasion d’assurer un meilleur ancrage de notre composante dans son tissu économique local. Le bâtiment ENERGIE doit permettre de tisser des liens plus forts entre la recherche et la pédagogie sur des thématiques innovantes comme le développement durable et l’hydrogèneLa tranche 2 des travaux sera préparée avec les responsables de département et de recherche afin d’accorder l’espace nécessaire aux projets novateurs de notre région.

 

Le concept chantier-école ne fait plus l’objet de discussion. Cet aspect devra être rapidement remis en avant au risque de passer à côté d’un des objectifs initiaux de ce projet.

4. Préparer l’accueil des équipes et des équipements Recherche

Le dernier étage du bâtiment C accueillera prochainement les équipes de recherche de l’institut FEMTO-ST. Les équipes THERMIE et AND des départements respectifs ENERGIE et DISC sont concernées par ce déménagement.

 

L’IUT a la responsabilité de préparer l’arrivée de l’équipe THERMIE qui est actuellement au parc technologique. Cette dernière commence à recevoir de nouveaux équipements de recherche dans des locaux non adaptés. L’équipe AND occupe déjà d’autres locaux sur le campus du Techn’Hom.

 

Actuellement, une inquiétude très forte est ressentie par les collègues des équipes THERMIE et AND sur la faisabilité de regrouper les deux équipes en terme d’espace de travail. La direction de l’IUT devra être pleinement à l’écoute de ses enseignants-chercheurs afin de leur permettre d’exercer leur enseignement et leur recherche dans des conditions similaires voire meilleures que celles offertes aujourd’hui.

 

La direction de l’IUT veillera à l’équité des conditions de travail et se rapprochera du directeur de l’Institut FEMTO-ST et des directeurs de département de recherche pour trouver des solutions afin de garantir la santé, le confort et le bien-être des chercheurs.

5. Valoriser le projet vers tous les publics

Le projet EcoCampus a pour vocation de créer une synergie formation-recherche-industrie. La direction de l’IUT veillera au transfert technologique et à la valorisation des activités de son campus avec notamment le parc urbain d’activités du Techn’Hom. Le nouveau bâtiment ENERGIE devra être une vitrine technologique.

 

Le paysage du quartier va être profondément modifié. Une réunion publique sera organisée auprès des riverains pour leur expliquer la planification des travaux, puis une visite des locaux sera organisée pour leur faire découvrir le nouveau campus.

 

La valorisation de ce projet passera également par une visibilité plus importante de notre campus vers les entreprises locales et nos vacataires professionnels. L’image de notre campus vieillissant était clairement en inadéquation avec la nature de nos formations dans les domaines de la transition et l’efficacité énergétique. Notre site internet devra communiquer sur l’avancement des travaux pour que nos partenaires aient envie de continuer à investir dans nos formations vers nos étudiants. Une visite du chantier puis du bâtiment devra être planifiée.

Une communication active sera engagée auprès des CIO et des lycées. Pour cela, la direction de l’IUT veillera à ce que l’offre de services ne soit pas oubliée : campus exemplaire en matière d’accessibilité, aménagement d’espaces d’échange, de convivialité, de sport et de loisirs.

 

Nous souhaitons que l’espace pédagogique dédié aux écoles du quartier prévu au départ ne soit pas oublié et ouvert également aux collèges et lycées le souhaitant. Une meilleure intégration du public technologique serait ainsi prévue.

Informations sur le sujet

Une illustration du futur EcoCampus : le bâtiment Energie de Belfort

Financement et mise en oeuvre

Enquête personnels de l'IUT Avril 2021 : verbatim

EcoCampus, La parole est à vous

Vous souhaitez nous faire part de votre avis ? Vous avez d’autres idées ? N’hésitez pas à compléter ce formulaire. Nous lirons votre message avec attention.
David & Valérie